UA-48769767-1
Site logo

Dassault Super EtendardLe webzine canadien francophone sur l'aéronautique

Stacks Image 3128
Stacks Image 565
Comme dans ses ouvrages de la même collection portant sur le F1, le Jaguar, le C-160 Transall, le F-14 et le F16, Frédéric Lert couvre brillamment, en moins de 70 pages, l’histoire d’un avion connu de peu de gens, le Dassault Super Etendard.

Mis en service par la Marine nationale française en 1978, le Dassault Super
Etendard prend ses origines dans l’Etendard IV M, qui vola pour la première fois le 21 mai 1958. Ce chasseur embarqué, conçu et construit aux côtés des Mirage par le constructeur de Mérignac resta l’épine dorsale de l’Aéronavale pendant quarante ans, aussi bien dans le rôle de chasseur bombardier que dans celui de vecteur aéronaval de la dissuasion nucléaire.

L’auteur, photographies à l’appui, nous relate cette épopée durant laquelle le Super Etendard a connu le feu, du Liban jusqu’à l’Afghanistan, en passant par le Kosovo et la Serbie, qui se terminera à l’horizon 2015 avec son remplacement définitif par le Rafale M. L’auteur nous rappelle que l’Argentine posséda des Super Etendard dont elle fit usage lors de la Guerre des Malouines, en 1982, avec un certain succès grâce, particulièrement, aux missiles Exocet. L’un d’eux envoya le destroyer britannique HMS Sheffield par le fonds. Il dévoile la livraison rocambolesque de cinq appareils à l’Iraq en 1983, dans l’attente des Mirage F-1. P.C.

Histoire et Collections
Novembre 2010
67 pages
Format : 200 X 240mm
Prix : 16€
www.histoireetcollections.fr
Stacks Image 590
© 2014 Image-innée — Contactez-nous