UA-48769767-1
Site logo

Une passion tenace !Le webzine canadien francophone sur l'aéronautique

Stacks Image 7894
Par Jean-Pierre Cadeau
Stacks Image 565
Cela remonte à la fin des années 60, bac scientifique en poche, les professions de l'aéronautique et plus particulièrement celle de pilote de ligne m'intéressaient mais hélas une légère correction visuelle pour astigmatisme mettra fin à cette vocation naissante, je ne serai même pas autorisé à m'inscrire au concours de l'ENAC.

On ne badinait pas avec les « binoclards » à cette époque.
Je me « console » avec une carrière d'ingénieur dans le monde de l'ascenseur, très intéressante, même si la prise d'altitude est plus limitée. Lors de mes nombreux déplacements en avion je me permettais souvent (c'était encore facile à cette époque) de solliciter le commandant pour un petit passage dans le cockpit. Quelques opportunités m'ont aussi été données de découvrir les avions légers et l'hélicoptère.

Retour aux sources via le Québec
Mais c'est plus particulièrement au Québec haut lieu de l'aviation générale que tout va ressurgir. En 2010 lors de l'un de nos séjours chez nos très bons amis de la « Belle Province », par le biais du Magazine Plein Vol, Diane Autran se souvenant de mon centre d'intérêt pour l'aérien eu l'excellente idée de m'offrir la joie d'être « pilote d'un jour ».

C'est à Mascouche un agréable aéroclub du secteur, en compagnie de Julien que j'aurais le grand plaisir, après une petite initiation théorique le matin, de décoller en place gauche sur Cessna 152 pour un touché à Mirabel puis retour et complet à Mascouche.

Les feuilles de l’été indien étaient magnifiques mais un petit vent de travers et l’émotion du moment ne m’ont guère laissé le temps de les admirer ; l’essentiel était ailleurs, mon sourire émerveillé à la descente de l’appareil en témoignait. Une certitude, la passion refoulée était toujours bien présente ; je profiterai du temps libre de la retraite pour devenir pilote ! Merci encore à Diane ainsi qu’à mon instructeur du jour pour cette mémorable journée.

Aéroclub d’Angers Marcé
C’est un peu plus tard en mai 2012, paisiblement installé près d’Angers sur les bords de Loire que je prends contact avec l’aéroclub d’Angers Marcé lors d’une « journée porte ouverte ».

Le rendez-vous est pris pour un vol d’initiation, rapidement suivi de mon adhésion et du début de formation.

Vu mon âge et le souvenir d’une médecine aéronautique tatillonne, j’opte pour le Brevet ULM multi - axes et c’est le Super Guépard biplace ailes hautes véritable petit avion équipé d’un moteur Rotax de 80 HP et croisant à 170 km/h que j’adopte. Plus simple à gérer du point de vue de la motorisation, c’est un appareil léger très réactif, sensible à l’aérologie et qui demande donc un pilotage assez souple. La progression se déroule gentiment et comme tous les élèves je garde un souvenir particulièrement ému de mon « lâché » une belle soirée de février 2013. Depuis quelques leçons je sentais venir cette étape conditionnée par une météo favorable. Je craignais une petite montée d’adrénaline lorsque mon instructeur descendrait « m’abandonnant lâchement » mais il n’en n’a rien été, je l’ai simplement remercié de sa confiance et ensuite très concentré, plaisir et sérénité ont accompagné ce premier tour de piste solo jusqu’au touché des roues ma foi très acceptable.

Parallèlement la formation théorique en cours du soir m’a permis d’obtenir sans problème ce premier sésame. Assez perfectionniste je me revois encore bachotant les tests QCM car n’ayant jamais raté d’examens dans ma vie, je ne me voyais pas commencer à 65 ans. La formation se poursuivit avec de nombreux nouveaux tours de piste et petites navigations (en solo ou en double) avec des atterrissages de qualité forcément inégale. Puis après diverses séances de maniabilité (décrochages, virages à forte inclinaison, simulations de pannes et d’atterrissages en campagne, etc.…) vint en octobre 2013 le jour du brevet, réussi malgré quelques petites erreurs dues au stress de l’évènement. Équivalent du brevet de base, cette étape me permettait de voler seul autour de mon aérodrome de base.

Je poursuivis donc ma formation avec différentes navigations et déroutements me faisant découvrir les particularités et contraintes d’autres aérodromes de ma région. M’estimant suffisamment opérationnel, mon instructeur m’accorda le 6 juin 2014 (D Day) l’autorisation « d’emport passagers » faisant de moi un pilote à part entière. Même si j’ai bien conscience avec mes quelques 70 h de vol d’être encore très inexpérimenté, c’est une belle revanche sur cette frustration de 1968… Preuve que la passion reste intacte et qu’on peut en prenant son temps y donner libre court même après 65 ans.

Je ne serai sans doute qu’un pilote de loisir suffisamment raisonnable pour choisir les jours de « tempête de ciel bleu » afin de goûter et faire partager à ma famille et quelques amis les joies du VRF au dessus de notre magnifique région allant des bords de Loire aux côtes et iles de l’Atlantique. Quoique ! Parfois en lisant certains reportages de magasines spécialisés, je serais bien un peu tenté par un petit stage de qualification au pilotage de montagne ou une initiation à l’hydravion (pourquoi pas lors d’un prochain séjour au Québec !).

En attendant je viens de m’impliquer dans le conseil d’administration de notre aéroclub (solidarité et bénévolat oblige).
Passion quand tu nous tiens !!!



ACAM : Aéroclub Angers Marcé
Angers un Aéroclub historique qui fût l’un des premiers de France en 1908 (véritable époque pionnière).
Devenu aujourd’hui l’ACAM un sympathique aéroclub à taille humaine mais très dynamique (170 membres et pres de 3000 h de vol annuel) et doté d’une belle organisation :
- secrétariat et club house accueillant
- un permanent chef pilote et des instructeurs bénévoles
- des mécaniciens également bénévoles et dévoués bichonnant nos 5 avions
(Cessna 172, PA 28, DA 40, 2 DA 20 Katana pour l’école) et l’ULM Super Guépard)
Nous disposons d’une plate forme (LFJR) moderne et complète en espace contrôlé classe D (qualification radio impérative)
Avec une piste revêtue de 1800 m, une piste en herbe de 720 m, une piste vol à voile de 1100 m ;
Des hangars abritent outre nos avions, la collection de Stamps du club de voltige et un atelier de construction amateur.
En voisin le hall de l’aéroport commercial et un très beau Musé régional de l’air où des passionnés restaurent et fond voler des avions et planeurs anciens.



Super Guépard
ULM multi - axes
Biplace cote à cote
Ailes hautes tubes et toile
Largement vitré
Train tricycle
Motorisation Rotax 912 80 HP
Hélice Duc tripales
Vne : 210 km/h
V Croisière : 170 km/h
V décrochage : 65 km/h
Distance de décollage et d’atterrissage : environ 200m



Remerciements :
à Diane et Michel nos amis québécois,
à Julien mon « copilote » de Mascouche,
à Jean Noël mon instructeur d’Angers Marcé
à mon épouse Nadette et à mes 2 filles pour leur soutien même si elles ne sont pas de grandes fanas de la 3eme dimension.
Stacks Image 590
© 2014 Image-innée — Contactez-nous